« LES PRODUITS JAPONAIS ONT UN NIVEAU DE PLUS »

INTERVIEW AVEC DAVID MARQUARDT DE L'AGENCE MACH ARCHITEKTUR, AMBASSADEUR DE LA MARQUE TOTO

David Marquardt est spécialisé dans les marques de luxe et le commerce international. Après des études à la célèbre École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), il travaille pendant plusieurs années pour des architectes de renom ainsi qu’au département d’architecture de la marque de chaussures de luxe suisse Bally. En 2000, il crée l’agence MACH Architektur avec Jan Fischer à Zurich. En 2019, David Marquardt a été nommé ambassadeur de la marque TOTO. Photo : MACH Architektur

Projet de David Marquardt, MACH Architektur : rénovation à Paris. Ici, on a intégré un corps de marbre à l’ancienne structure pour créer des lignes claires. Une baignoire aux dimensions généreuses pour se détendre et se régénérer constitue le centre de la pièce. On retrouve l’idée de l’onsen traditionnel – une source chaude utilisée pour se relaxer. Dans la culture du bain japonaise, l’onsen joue un rôle important. Photo : MACH Architektur

Tout a sa dimension et sa mesure. Pour David Marquardt, cette devise est typiquement japonaise. Contrairement à beaucoup de plans au Japon, les dimensions de celui-ci sont très généreuses. Mais même ici, les lavabos de TOTO dans leurs dimensions trouvent parfaitement leur place. Photo: MARCH Architektur

Projet de David Marquardt, MACH Architektur : une chambre d’hôtel. L’intérieur et l'extérieur se fondent, la nature est perceptible dans la pièce. Dans l’architecture haut de gamme au Japon, de nombreuses pièces sont conçues selon ce principe. David Marquardt a repris cette idée dans ses projets et créé avec les produits TOTO — tout spécialement la baignoire aux formes organiques — une atmosphère très chaleureuse, naturelle et bienfaisante. Photo : MACH Architektur

TOTO et David Marquardt de l’agence MACH Architektur de Zurich entretiennent une relation particulière : en 2009, l’architecte suisse a conçu le premier stand de TOTO pour le salon ISH (ainsi que deux autres les années suivantes), en 2010 le showroom londonien de TOTO puis en 2012 les suites de l’hôtel May Fair, à Londres également. Il a été nommé ambassadeur de la marque TOTO en 2019. David Marquardt comprend mieux que quiconque le minimalisme japonais, il est passionné de technique et d’aménagement intérieur.

 

Comment avez-vous découvert TOTO ?

David Marquardt : C’était au Japon. J’étais là-bas en 2000 pour des raisons professionnelles. Ma première rencontre avec TOTO a été une rencontre avec un produit : un lavabo qui, par manque d’espace, avait été monté sur un réservoir de chasse d’eau. L’eau usée peut être ensuite utilisée pour la chasse d’eau du WC. Une idée extrêmement inspirante et innovante qui fonctionnait bien. Je n’ai vu une solution aussi pragmatique et compacte qu’au Japon. C’est ainsi que j’ai entendu parler de l’entreprise pour la première fois. Je me rappelle aussi de l’effet que m’avait fait son nom : TOTO, cela sonne si léger, si sympathique. De plus, on peut le prononcer dans toutes les langues. J’ai tout de suite senti une affinité avec l’entreprise.

 

Lorsque TOTO a célébré son lancement en Europe – c’était au salon ISH en 2009 –, vous étiez directement impliqué en tant qu’architecte du stand. Qu’est-ce que cela vous a fait d’occuper une telle position aux côtés de TOTO ?

David Marquardt : J’ai été très surpris de constater à quel point TOTO est présent dans l’espace public au Japon. Avant de commencer vraiment la collaboration, j’ai tout d’abord visité les différents sites de production pour me faire une idée de la fabrication de la céramique et des robinets. J’ai alors remarqué que cette grande entreprise travaillait de manière très personnelle. Que l’attachement au client et la prestation de service étaient des notions très importantes. Chaque collaborateur est entièrement investi, c’est aussi d’une certaine manière ce que l’on attend des prestataires de services. Au début, j’ai eu quelques difficultés au niveau de la communication, parce que j’ai dû tout d’abord apprendre à comprendre la culture d’entreprise japonaise. Nous les Européens sommes habitués par exemple à des réactions plus rapides lorsque nous lançons la balle à une équipe ou à un chef de projet. En tant que prestataire européen, il s’agit d’abord de gagner la confiance des Japonais. Mais une fois que l’on y est parvenu, la collaboration est fantastique.

 

Depuis, vous avez beaucoup collaboré avec TOTO. Comment était-ce ?

David Marquardt : La considération que TOTO témoigne aux architectes a été dès le départ une expérience très positive. Au fil des années, cela a été un processus véritablement profond que de comprendre l’entreprise dans sa globalité. Dans les années 2009, 2011 et 2013, j’ai conçu les stands pour l’ISH, en 2010 le showroom londonien de TOTO et deux ans plus tard la suite de l’hôtel May Fair. Au début, j’avais sous-estimé les longues réunions et la barrière de la langue – il n'est pas facile de s’assurer que l’on est compris et que l’on nous comprend. Au cours de notre collaboration, j’ai en quelque sorte pénétré le coeur de TOTO et j’ai fini par comprendre comment il battait. J’ai commencé à m’identifier à TOTO.

TOTO est un fabricant de produits sanitaires passionné, mais l’entreprise ne se contente pas de fabriquer des produits avec un beau design. TOTO accorde une très grande importance aux fonctionnalités. Les questions centrales pour TOTO sont quelle valeur ajoutée les utilisateurs peuvent expérimenter, comment les objets du quotidien dans la salle de bain peuvent enrichir la vie des utilisateurs. Avec ses produits, TOTO souhaite créer des lieux de bien-être. En retour, le bien-être résulte de plusieurs facteurs : propreté, beauté du design, maniement aisé, confort, fiabilité et durabilité.

 

La culture du bain japonaise – chez TOTO, cette idée est toujours présente. Une question très générale : que signifie pour vous la culture du bain japonaise ?

David Marquardt : Que le bain ou le temps passé dans la salle de bain n’est pas seulement dédié au lavage. C’est véritablement un lieu de détente et de bien-être dans un environnement de style plutôt minimaliste. Autrefois, le bain chaud qui est un élément essentiel de la culture du bain japonaise offrait la possibilité de produire une chaleur intérieure qui permettait de mieux tenir dans les pièces non chauffées. Lorsque je prends un bain chaud dans un onsen* – et ceci est une idée typiquement japonaise – je m’imagine que j’absorbe en moi l’énergie de la nature. Au Japon, il existe de nombreuses sources chaudes de ce type dans lesquelles se sont baignés les gens de tout temps et s'y baignent encore aujourd’hui. On se douche au Japon avant d’entrer dans la baignoire. C’est un rituel qui nous est tout à fait étranger dans notre quotidien en Europe. Ceci montre bien la valeur qu’accordent les Japonais à l’hygiène.

 

Y a-t-il quelque chose chez TOTO dont vous diriez que c’est typiquement japonais ? Authentique ?

David Marquardt : En tant qu’architecte, je perçois le respect de l'espace. Tout a sa dimension et sa mesure. Les dimensions sont plutôt limitées et pourtant, on parvient à concevoir et à ordonner les choses de façon à ce que tout ait sa place et son sens. Au Japon, même ce qui est construit ou créé artificiellement est naturel, mais de manière cultivée. La référence à la nature est de toute façon omniprésente dans l’architecture japonaise.

Vous me posez la question de l’authenticité – eh bien, oui, il y a quelque chose que j’associe uniquement avec le Japon et en particulier avec TOTO. C’est la volonté d’améliorer et de perfectionner les choses en permanence et à tous les égards. En tant qu’Européen, je suis habitué par exemple à accorder une plus grande importance au design. En ce qui concerne le design, nous les Européens avons des exigences esthétiques plus élevées. Cela peut parfois se détacher de l’utilité ou de la fonctionnalité d’un produit. Au Japon, cela ne se produit pas. Le design n’est jamais un aspect principal, au contraire, c’est la question du confort et de l’expérience qui est primordiale dans le développement. J’utilise moi-même un WASHLET depuis quelque temps en privé et en tant qu’ambassadeur de la marque, je peux l’affirmer : la haute qualité se déploie dans l’usage quotidien. Je dirais que les produits japonais tels que le WASHLET ont un niveau de plus.

* Un onsen est le terme japonais qui désigne une source chaude. Comme tout le Japon est situé sur une zone volcanique active, on trouve des sources chaudes dans tout le pays. L’onsen joue un rôle important dans la culture japonaise et est utilisé de préférence pour se détendre.