TOTO et la société italienne Laminam signent un contrat de coopération

Des plaques de céramique pour les façades de bâtiments seront équipées de la technologie autonettoyante HYDROTECT.

TOTO, l’un des plus importants fabricants d‘équipements sanitaires au monde détient le brevet d’HYDROTECT, une technologie autonettoyante qui fonctionne grâce à la photocatalyse. Laminam est le fabricant italien numéro 1 de plaques de céramique de grande taille employées entre autres pour les façades de bâtiments. À l’aide d’HYDROTECT, les plaques de céramique peuvent être traitées de manière à ce qu’elles puissent s’autonettoyer.

 

Les deux sociétés viennent de signer un accord portant sur une collaboration étroite dans le futur. TOTO a trouvé en Laminam un partenaire dont les produits permettent d’exploiter HYDROTECT de manière rentable. Cette coopération donne à Laminam la possibilité d’élargir sa gamme de produits en proposant des plaques de céramique dotées de surfaces intelligentes autonettoyantes.

 

Comment fonctionne HYDROTECT ? En exposant la surface traitée au dioxyde de titane à la lumière du soleil, on déclenche un processus qui dissout toutes les substances organiques sur la surface. Les particules de saleté sont ensuite tout simplement rincées par la pluie. De plus, HYDROTECT purifie l’air en neutralisant l’oxyde d’azote.

 

Les façades extérieures de grande taille sont idéales pour utiliser HYDROTECT. Les avantages économiques et écologiques sont évidents : on économise les frais de nettoyage de la façade tout en préservant l’environnement. Une façade de 150 m2 seulement, traitée avec HYDROTECT, nettoie la même quantité d’air qu’une forêt de 1000 m2 !

 

 Les façades ou les surfaces extérieures composées des matériaux les plus divers tels que l’aluminium, la peinture, le verre, la toile de tente, etc. peuvent être revêtues ou équipées avec HYDROTECT. Par le passé, HYDROTECT a ainsi conclu d’autres partenariats avec Casalgrande Padana, Saint Gobain, Pilkington et Alcoa par ex.

 

Boîte à infos : en savoir plus sur HYDROTECT

L’autonettoyage par photocatalyse est originaire du Japon. C’est là que ce principe a été découvert et qu’une nouvelle génération de revêtements a été développée. Les revêtements photocatalytiques sont dotés de fonctions progressives dont profitent à la fois l’homme et l’environnement.

 

 Les scientifiques japonais Akira Fujishima et Kenichi Honda (Université de Tokyo) ont découvert dès 1967 l’effet nettoyant actif du dioxyde de titane par photocatalyse. Ils ont fait des recherches sur le phénomène connu aujourd’hui sous le nom d’ « effet Honda-Fujishima » et publié en 1972 dans le magazine Nature un rapport intitulé « The Effect of Photokatalysator TiO2 ».

 

Cependant, l’aspect de l’effet nettoyant passif par photocatalyse n’a été découvert par les ingénieurs en développement de TOTO, le fabricant d’équipements de salles de bains numéro un au Japon, en collaboration avec l’Université de Tokyo que dans les années 1990. L’effet nettoyant passif repose sur les propriétés hydrophiles du dioxyde de titane. Hydrophile signifie : les surfaces traitées au dioxyde de titane abaissent la tension de surface de telle sorte que l’eau qui entre en contact avec elles ne coule pas sous forme de gouttes, mais sous la forme d’une pellicule très mince qui mélange les particules de poussière et de saletés et les évacue. À l’inverse de ce qu’on appelle l’effet lotus (hydrophobie), même les substances huileuses et grasses se détachent sans problème et ne laissent aucune trace de saleté.

 

L’effet nettoyant actif de la photocatalyse découvert en premier est obtenu grâce à la photosensibilité du dioxyde de titane qui s’insère dans la couche de surface sous forme de minuscules particules. Lorsque la lumière UV se projette sur ces particules, l’oxygène de l’air environnant est activé chimiquement. Cet oxygène activé dissout les substances organiques et d’autres substances nuisibles sans attaquer la surface par elle-même. La saleté se volatilise littéralement. Combinée à la superhydrophilie, la photocatalyse à partir d’un composé de titane constitue l’autonettoyant suprême, écologique et respectueux des ressources. Un type de nettoyage idéal pour les façades de bâtiments de grande taille dont le nettoyage est difficile et coûteux.

 

La purification de l’air est un effet secondaire de la plus haute importance d’un point de vue écologique. Lorsque le soleil brille sur une surface traitée avec HYDROTECT, de l’oxygène activé se forme. Lorsque des oxydes d’azote entrent en contact avec l’oxygène activé, ils sont neutralisés et la qualité de l’air s’améliore durablement.

 

Vous trouverez plus d’informations sur  

www.hydrotect.com